Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

D'autres groupes humanitaires ainsi que des bâtiments officiels se trouvent dans le quartier visé, ce qui peut laisser penser que l'ONG Save the Children n'était pas forcément la cible de l'attaque. Ici les soldats afghans en action après l'attentat.

Keystone/EPA/GHULAMULLAH HABIBI

(sda-ats)

Des hommes armés ont attaqué mercredi en Afghanistan le bureau de l'organisation humanitaire Save the Children à Jalalabad, dans l'est du pays. Ils ont affronté les forces de sécurité qui ont encerclé le bâtiment, selon les autorités. Bilan: 3 morts et 20 blessés.

"L'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) via son organe de communication Amak. Trois autres attaques visant les intérêts des gouvernements britannique, suédois et afghan ont été menées simultanément à Jalalabad, ajoute Amaq.

Save the Children a annoncé, en réaction à cette attaque, la suspension temporaire de tous ses programmes en Afghanistan et la fermeture provisoire de tous ses bureaux. Les opérations reprendront "dès que possible et quand nous aurons obtenu l'assurance que cela peut être effectué en toute sécurité", dit l'ONG dans un communiqué envoyé par courriel. "Notre première préoccupation est la sécurité de notre personnel", ajoute-t-elle.

L'assaut a débuté vers 09h00 par un attentat-suicide à la voiture piégée devant les locaux de l'ONG, où se sont engouffrés d'autres assaillants, a déclaré un porte-parole du gouvernement provincial. Les écoliers et habitants du quartier ont pris la fuite à l'arrivée des forces spéciales et des premiers échanges de tirs.

Déguisés en policiers

Au moins quatre assaillants déguisés en policiers ont attaqué les locaux, ont rapporté des témoins. Un cadavre, qui n'a pu être identifié, a été retrouvé dans le bâtiment par les forces de sécurité, qui ont également perdu un de leurs membres. D'autres groupes spécialisés dans l'aide humanitaire ainsi que des bâtiments officiels se trouvent dans le quartier visé.

Jalalabad est la capitale de la province de Nangarhar, près de la frontière avec le Pakistan, l'un des bastions de l'EI, apparu début 2015 en Afghanistan. Soutenues par les forces américaines, qui procèdent à des bombardements aériens intensifs, les forces afghanes ont fait reculer les talibans et les autres groupes de combattants, dont l'EI, mais sans mettre fin aux attaques contre les civils.

L'attaque de Jalalabad survient quelques jours après celle qui a visé l'Hotel Intercontinental dans la capitale, Kaboul, et fait vingt morts dont 13 étrangers Elle rappelle les difficultés éprouvées par les ONG présentes en Afghanistan. En octobre dernier, la Croix-Rouge a annoncé une nette réduction de ses activités dans le pays après la mort de sept employés dans des attaques au cours des mois précédents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS