Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Le Premier ministre britannique David Cameron a effectué mardi une visite surprise en Afghanistan. Il y a estimé qu'il y avait "matière à un optimisme prudent" sur un retrait des troupes britanniques du pays à partir de 2011.
Interrogé par l'agence nationale britannique Press Association sur la base de Camp Bastion dans la province du Helmand sur la possibilité d'un retrait à partir de 2011, M. Cameron a répondu: "Je crois que c'est toujours possible, mais évidemment nous devons continuer de faire les progrès que nous faisons".
"En terme de terrain couvert, de nombre de personnes protégées, de formation des forces afghanes qui est en avance sur le calendrier (...) je crois que cela donne matière à un optimisme prudent et que cela va dans la bonne direction", a indiqué le Premier ministre.
Le Premier ministre a quitté Londres lundi soir pour l'Afghanistan, où combattent quelque 10'000 soldats britanniques. Downing Street n'a pas communiqué sa date de retour pour des raisons de sécurité.
Il a visité les bases britanniques avec le général David Richards, qui a évoqué les progrès "astronomiques" faits sur le terrain et a jugé que le succès de la mission britannique sur place était à présent "éminemment faisable".
Allusion à WikileaksDavid Cameron a également balayé les critiques de certains Américains et Afghans, divulguées par WikiLeaks, selon lesquelles les troupes britanniques déployées dans la région de Helmand, un bastion des talibans, ne seraient pas à la hauteur de la situation.
Selon un télégramme diplomatique américain de 2008, publié par le journal britannique "The Guardian", des diplomates américains en poste à Kaboul ont déclaré que les troupes britanniques n'étaient "pas à la hauteur de la mission".
La visite d'un Premier ministre britannique aux troupes en Afghanistan est une tradition avant Noël. L'OTAN a fixé un objectif de retrait en 2014 et David Cameron s'est engagé à ce que les troupes de combat britanniques aient quitté le pays d'ici 2015.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS