Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Le fastidieux dépouillement des bulletins de vote a commencé dimanche en Afghanistan au lendemain des élections législatives. Le scrutin a été troublé par des attaques sporadiques qui ont fait des dizaines de victimes et par des fraudes potentielles.
La Commission électorale indépendante (CEI) a revu dimanche la participation à la hausse, passant de 3,6 à 4 millions de suffrages. Ce résultat reste très loin des 7,4 millions de la présidentielle de 2004, la première après la chute du régime taliban, et des 6,4 millions des législatives de l'année suivante.
Selon la CEI, 11,4 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes samedi, mais d'autres organismes fixent leur nombre entre 10,5 et 12,5 millions. La participation est impossible à exprimer en pourcentage, "parce que personne ne sait combien il y a d'habitants en Afghanistan", souligne sur son blog Martine van Biljert, membre de l'Afghanistan Analysts Network.
Le dépouillement et l'examen des plaintes auprès de la Commission des plaintes électorales (ECC) ne devraient pas permettre d'avoir une cartographie précise des résultats avant plusieurs semaines. L'annonce des résultats définitifs est prévue le 31 octobre.
Bilan mitigé
Le président afghan Hamid Karzaï a salué le "courage" des citoyens ayant été votés samedi. Il a déclaré dans un communiqué considérer ce vote comme "une étape positive et majeure pour le renforcement de la démocratie dans ce pays".
De son côté, Washington a félicité l'Afghanistan pour avoir organisé des élections "dans des circonstances extrêmement difficiles".
Six enfants tués par une roquette
Dans ces violences, 22 personnes ont été tuées samedi: sept civils, onze policiers et soldats afghans et quatre soldats des forces internationales, selon les chiffres de l'OTAN. Les corps de trois fonctionnaires de la Commission électorale enlevés samedi dans le nord ont été retrouvés dimanche.
De plus, au moins six enfants afghans ont été tués dimanche par l'explosion d'une roquette dans un village de la province septentrionale de Kunduz, a déclaré un responsable du ministère de l'Intérieur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS