Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 50 personnes sont décédées lors d'attentats survenus mardi dans trois provinces différentes d'Afghanistan. Cette journée a été l'une des plus sanglantes de l'année 2012 dans le pays.

Si le bilan ne prend en compte que les seuls civils, le 14 août a même été la journée la plus dévastatrice depuis le 6 décembre 2011, quand 84 personnes avaient été tuées lors d'attaques contre la communauté chiite à Kaboul et Mazar-i-Sharif.

Le 15 avril, des attentats coordonnés, majoritairement dans la capitale Kaboul, où ils avaient été les plus massifs en une décennie de conflit, avaient fait 51 morts. Mais 36 d'entre eux étaient des assaillants.

Marchés

Mardi, les frappes ont touché les provinces de Nimroz (sud-ouest), Kunduz (nord) et le Badakhshan (nord-est). Dans les deux premiers cas, des marchés ont été ciblés, causant un maximum de victimes.

Le bilan est terrible à Nimroz, territoire habituellement calme - à l'exception d'une tuerie, peut-être annonciatrice, le 11 août, quand un policier avait retourné son arme contre 11 de ses collègues. Au moins 31 personnes ont péri dans la capitale provinciale Zaranj mardi, selon le gouverneur, Abdul Karim Brahawi, et une centaine ont été blessées.

Gouverneur assassiné

Dans la province de Kunduz, l'une des plus violentes du nord du pays, au moins neuf personnes ont été tuées et 36 blessées, selon Lal Ahmadzaï, porte-parole de la police de ce territoire, quand une bombe, fixée à une moto, a été actionnée à distance dans un marché.

Un gouverneur de district a également été assassiné lors d'une embuscade dans le Badakhshan (nord-est), en compagnie de trois gardes et d'un policier, a-t-on appris auprès de Abdul Maroof Rasekh, porte-parole de cette province montagneuse et plutôt calme. Les talibans, qui mènent l'insurrection en Afghanistan, n'ont pu être joints par l'AFP.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS