Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Des dizaines de parlementaires afghans élus lors des élections législatives du 18 septembre ont été disqualifiés pour fraude, a-t-on appris ce dimanche de source proche de la Commission des plaintes électorales (ECC). Ils ne seront pas autorisés à faire appel de cette décision.
Cette annonce survient au lendemain du sommet de l'OTAN à Lisbonne où le dossier afghan, et notamment la question du processus de transfert des responsabilités en matière de sécurité, a dominé les échanges entre les membres de l'Alliance.
"Les voix accordées à des dizaines de vainqueurs vont être annulées pour fraude", a indiqué une source qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.
L'ECC, mise en place par l'ONU pour surveiller le processus électoral en Afghanistan, va remettre la liste des candidats disqualifiés à la Commission électorale indépendante (CEI) qui doit proclamer les résultats définitifs.
Seuls quelques résultats préliminaires ont été annoncés plus de deux mois après un scrutin qualifié dans un premier temps de succès par les autorités afghanes. De nombreux candidats ont dénoncé des fraudes et réclament la tenue d'un nouveau scrutin.
L'an dernier, au premier tour de l'élection présidentielle, la commission des plaintes électorales avait annulé un tiers des voix en faveur du président Hamid Karzaï, finalement réélu après le retrait de son rival du second tour, Abdullah Abdullah.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS