Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Le président afghan Hamid Karzaï a exposé les grandes lignes d'un plan de paix grâce auquel il espère convaincre les talibans de déposer les armes. Les insurgés ont cependant manifesté leur mépris par des tirs contre le lieu de la réunion où il avait pris la parole, à Kaboul.
Hamid Karzaï a demandé aux centaines de personnalités afghanes réunies à l'occasion d'une "jirga", réunion entre chefs de tribus, anciens et autres notables, de favoriser un consensus national sur l'idée d'une ouverture en direction des taliban.
Alors qu'il parlait depuis quelques minutes, trois roquettes sont tombées autour du lieu de la jirga, ont rapporté des témoins et des responsables. M. Karzaï, qui a survécu à au moins trois tentatives d'assassinat par le passé, s'est interrompu brièvement et a ironisé: "Quelqu'un essaie peut-être de tirer une roquette". "Soyez sans crainte, continuons", a-t-il ajouté, applaudi par l'assistance.
Les talibans ont revendiqué les attaques. "Quatre kamikazes sont montés au sommet d'un immeuble près de la tente de la jirga. Ils menacent la tente", a déclaré un porte-parole des talibans, précisant qu'ils utilisaient roquettes et armes légères et portaient des ceintures d'explosifs.
Le ministère de l'Intérieur avait annoncé quelques minutes plus tôt que la police avait encerclé des "terroristes" retranchés dans une maison près de l'université.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS