Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La force armée de l'OTAN a affirmé mardi avoir abattu le numéro 2 d'Al-Qaïda en Afghanistan. Le Saoudien Sakhr al-Taifi, également connu sous le nom de "Mushtaq and Nasim", a été tué dans un bombardement déclenché dans l'est du pays, a-t-elle précisé.

Il commandait des groupes de volontaires étrangers et dirigeait des attaques contre la coalition occidentale et les forces afghanes, a déclaré mardi la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf).

Il voyageait fréquemment entre l'Afghanistan et le Pakistan, prenant ses ordres auprès de la hiérarchie d'Al-Qaïda, fournissant des armes et équipements aux insurgés et transportant des combattants vers l'Afghanistan, a ajouté l'Isaf selon qui Sakhr al-Taifi a été tué dimanche dans le district de Watahpur, dans la province de Kunar.

Pas de victime civile

"Après avoir identifié avec certitude Sakhr al-Taifi et un autre terroriste d'Al-Qaïda, et s'être assuré qu'aucun civil n'était à proximité", l'Isaf a déclenché une "frappe précise" sur la cible dans la province de Kunar (est), qui n'a fait aucune victime civile ni dégâts à des biens civils, a souligné l'Isaf.

Le président américain Barack Obama a affirmé début mai que "vaincre Al-Qaïda" et "l'empêcher de se reconstituer" était "désormais à (la) portée" de troupes afghanes et de l'Isaf en Afghanistan.

La force internationale, composée pour l'essentiel de soldats américains, a effectivement réussi à se défaire de la majeure partie des éléments d'Al-Qaïda basés en Afghanistan, en partie car ceux-ci se sont immédiatement enfuis vers le Pakistan ou, plus tard, ont migré vers d'autres zones de conflit (Yémen, etc).

ATS