Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - La première liaison ferroviaire d'Afghanistan devrait être achevée dans l'année, ont fait savoir les autorités. Elle doit à la fois dynamiser l'économie locale et améliorer la logistique des forces de l'OTAN.
La liaison s'étendra sur 75 km entre Mazar-i-Sharif, la grande ville du Nord, et l'Ouzbékistan voisin, d'où provient près de la moitié des importations. Le projet entamé en 2009, qui représente un investissement de 140 millions d'euros, est financé en grande partie par la Banque asiatique de développement.
"C'est assez exceptionnel. En général, ce genre de projet prend trois ou quatre ans. C'est donc très rapide", s'est félicité Haruhiko Kuroda, président de l'organisation, lors d'une visite à Kaboul.
La ligne doit être étendue par la suite vers Herat, au Sud-Ouest, et Kandahar, au Sud, ce qui permettra de la raccorder aux réseaux iranien et pakistanais.
Une autre liaison est en construction entre Herat et la frontière iranienne. Financée par des fonds iraniens, elle reliera à terme le golfe arabo-persique et l'Asie centrale.
Ces projets ne sont toutefois pas sans précédent. Le roi Amanullah, qui s'est efforcé de moderniser l'Afghanistan, a fait construire une ligne de 7 km entre le palais Darulaman et Kaboul dans les années 1920.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS