Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Al-Qaïda a annoncé le décès de son chef en Afghanistan, l'Egyptien Moustafa Abou al-Yazid, considéré comme le numéro 3 du réseau d'Oussama ben Laden. Des médias aux Etats-Unis ont assuré qu'il a été tué par un drone américain dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan.
Moustafa Abou al-Yazid, 54 ans, plus connu sous son nom de guerre Saïd al-Masri, c'est-à-dire Saïd l'Egyptien, était l'un des membres fondateurs d'Al-Qaïda. Le message d'Al-Qaïda a été rapporté par le centre américain SITE, qui surveille les sites islamistes sur internet.
Washington a coutume de les qualifier les zones tribales pakistanaises à la frontière de l'Afghanistan de "région la plus dangereuse du monde" et la CIA y a considérablement intensifié, ces deux dernières années, sa campagne de tirs de missiles par ses drones, ciblant Al-Qaïda et les talibans, mais n'épargnant pas les civils selon les militaires pakistanais.
Le message d'Al-Qaïda repris par le SITE rapporte aussi que la femme de Moustafa Abou al-Yazid, trois de ses filles, sa petite-fille et d'autres hommes, femmes et enfants ont été tués en même temps que lui.
"Al-Masri était le chef opérationnel du groupe (Al-Qaïda), avec la haute main sur tous les domaines, des finances à l'organisation des opérations armées", estime un haut responsable américain. "Il était aussi le principal maillon de la chaîne de communication avec Ben Laden et Zawahiri", ajoute-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS