Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Des centaines de villageois ont bloqué mercredi une route fréquentée de l'est de l'Afghanistan. Ils entendaient ainsi protester contre la mort présumée d'un père et de son fils dans une opération de l'OTAN, a indiqué le responsable de la police locale.
Le commandement de l'OTAN à Kaboul a affirmé que les deux personnes tuées étaient des insurgés et non des civils. L'opération des forces internationale a été menée mardi soir dans le district de Surkh Rod, dans la province de Nangarhar.
"Les forces de la coalition sont entrées dans une maison et ont tué un père et son fils. Ils ont aussi arrêté trois personnes. Il s'agissait de civils innocents, de fermiers, sans lien avec un groupe insurgé", a déclaré Abdul Ghafor, le porte-parole de la police de la province.
Quelque 600 villageois ont alors bloqué la route en scandant "Morts aux Américains" et "Mort à Karzaï". La police locale a contacté le ministère de l'Intérieur et l'OTAN pour obtenir la libération des trois prisonniers afin de convaincre les manifestants de mettre fin à leur action.
Critiques régulièresPour sa part, l'OTAN a annoncé dans un communiqué avoir tué mardi "deux insurgés et arrêté plusieurs autres dans la province de Nangarhar". Selon le commandement de l'OTAN, les soldats des forces internationales ont essuyé "des tirs de plusieurs directions" en approchant de la ferme.
Le président afghan Hamid Karzaï et l'ONU ont régulièrement critiqué les forces internationales après des bavures, notamment lors de frappes aériennes, conduisant à la mort de civils. Le nombre de civils tués par l'OTAN a diminué en 2009, et la tendance se poursuit en 2010.
Selon un rapport de l'ONU, les bavures causées par les frappes aériennes de l'OTAN ont baissé de 64% au premier semestre 2010. Le général David Petraeus, nouveau commandant des forces internationales en Afghanistan, a édicté le 1er août des directives pour épargner les civils, poursuivant la stratégie de son prédécesseur de limiter le recours aux frappes aériennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS