Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Les soldats néerlandais ont passé dimanche le relais aux forces américaines et australiennes pour le contrôle de la province de l'Uruzgan après quatre ans de mission. Ce départ marque le début du retrait d'Afghanistan des gros pays pourvoyeurs de troupes.
Présents en Afghanistan depuis le 1er août 2006, les Pays-Bas ont déployé quelque 1950 soldats au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), principalement dans l'Uruzgan, une province du sud du pays où les talibans sont très présents. Au total, 24 soldats néerlandais sont morts en quatre ans dans le cadre des opération militaires.
L'OTAN souhaitait une prolongation d'un an, jusqu'en août 2011, de leur mission. Mais des divergences ont provoqué le 20 février la chute du gouvernement et le non-renouvellement de la mission des soldats.
Approche saluée"Nous avons obtenu des résultats évidents dont les Pays-Bas peuvent être fiers", avait assuré la semaine dernière le général Peter van Uhm, commandant en chef des forces armées néerlandaises.
Depuis le début de la mission, qui a coûté 1,4 milliard d'euros au gouvernement néerlandais, le nombre d'ONG présentes dans cette province est passé de 6 à 50 tandis que le nombre d'écoles a doublé pour atteindre 179.
Départs en vueLe contingent néerlandais est le premier des gros pays pourvoyeurs de troupes de la Force de l'OTAN à quitter le pays près de neuf ans après la chute des talibans.
Le contingent canadien partira en 2011. Et le président américain Barack Obama a fixé à juillet 2011 le début du retrait des troupes américaines qui composent les deux-tiers de la présence internationale (plus de 140'000 soldats étrangers). Le premier ministre britannique David Cameron a évoqué récemment la possibilité de rapatrier une partie des forces à l'été 2011.
L'objectif des forces de l'OTAN, qui combattent une insurrection en plein développement sur pratiquement tout le pays, est de passer le relais aux forces afghanes de sécurité d'ici fin 2014.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS