Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kaboul - Un avion de ligne assurant une liaison intérieure s'est écrasé dans le nord de l'Afghanistan avec 43 personnes à bord, dont six étrangers. Kaboul a demandé l'aide de la force de l'OTAN pour retrouver l'appareil et d'éventuels survivants.
L'avion, un Antonov 24 de la compagnie privée Pamir Airways, effectuait une liaison entre Kunduz et Kaboul lorsqu'il a disparu des écrans de contrôle. Trois Britanniques et un Américain se trouvaient notamment à son bord.
Les autorités ont envoyé des équipes dans cette région très montagneuse. L'OTAN a indiqué que des avions de reconnaissance et de surveillance Liberty avaient été dépêchés sur place. Deux hélicoptères se dirigeaient dans l'après-midi vers la zone du crash et deux autres étaient prêts à décoller pour évacuer d'éventuels survivants.
Selon le ministère des transports, les mauvaises conditions météo pourraient être à l'origine du crash. Le temps était couvert et pluvieux aux alentours de la capitale. Interrogé à ce propos, le ministère de l'Intérieur n'a pas évoqué la possibilité d'un attentat.
Le col de Salang, sur la route entre Kaboul et le nord du pays, est situé à une centaine de kilomètres de la capitale et culmine à 3400 mètres d'altitude. Pamir Airways, créée en mai 1995, est la plus ancienne compagnie privée afghane. Elle effectue essentiellement des trajets à l'intérieur du pays et assure notamment six liaisons hebdomadaires entre Kaboul et Kunduz.
La compagnie dispose d'Antonov 24 (appareil ukrainien à hélices pouvant transporter une quarantaine de passagers), mais aussi de deux Boeing 737.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS