Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stockholm - Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, a confirmé samedi sa volonté de publier de nouveau d'ici à "quelques semaines" quelque 15'000 documents militaires confidentiels sur la guerre en Afghanistan. Il a toutefois souligné vouloir agir "avec prudence" en la matière.
"Nous sommes à peu près à mi-chemin, donc dans quelques semaines", a-t-il déclaré quand on l'interrogeait sur la date de publication des documents, en marge d'une conférence qu'il donne à Stockholm.
Après le nouvel appel du Pentagone à cesser la publication pour des raisons de sécurité, le fondateur de Wikileaks a assuré que son site internet spécialisé dans le renseignement "procédait sûrement et avec prudence" en examinant "ligne par ligne" les documents en question.
"Tous les documents seront publiés". Mais ils seront présentés de façon à protéger "les noms de parties innocentes qui font face à une menace significative", a indiqué Julian Assange à un petit groupe de journalistes.
Tempête médiatiqueLe Pentagone a averti vendredi que la diffusion de nouvelles archives secrètes sur le conflit afghan par Wikileaks serait "encore plus préjudiciable" que la publication initiale de 76'000 documents par le site internet. Ces révélations ont déjà déclenché une tempête médiatique à travers le monde.
Des ONG, dont Reporters sans frontières (RSF), ont critiqué la publication. Elle risque, selon elles, de mettre en danger des vies humaines, notamment des Afghans ayant collaboré avec les forces américaines et internationales.
"Les organisations qui sont embarrassées par la publication de documents appellent toujours à ce que ces documents ne soient pas publiés", a déclaré Julian Assange samedi. Il s'exprimait peu avant un séminaire intitulé "La première victime de la guerre est la vérité", organisé par un courant du parti-social démocrate suédois.
Wikileaks "ne sera menacé ni par le Pentagone ni par tout autre groupe", a lancé son fondateur. "Nous procédons sûrement avec prudence et cela a toujours été le cas", a-t-il assuré.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS