Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Johannesburg - Les fonctionnaires sud-africains se sont mis en grève illimitée pour réclamer des augmentations de salaires, ont annoncé leurs syndicats. Le mouvement touche notamment la police et la douane ainsi que les secteurs de la santé et de l'éducation.
"La grève est illimitée. Elle se poursuivra jusqu'à ce que le gouvernement réponde à nos demandes", a déclaré Fikile Majola, secrétaire général du Syndicat du personnel de l'Education et de la Santé.
Les fonctionnaires, au nombre de 1,3 million, réclament 8,6% d'augmentation salariale et 1000 rands (quelque 144 francs) d'allocation logement. Le gouvernement propose 7% d'augmentation et 700 rands d'allocation logement.
"En tant qu'employeur, nous avons démontré à tous que notre capacité d'offre est actuellement épuisée. Nous n'avons pas vidé notre enveloppe, nous l'avons fait exploser", a déclaré mercredi à la presse au Cap le ministre de la Fonction publique, Richard Baloyi.
Le mot d'ordre de grève a été lancé tard mardi soir, après quatre jours de négociations infructueuses entre gouvernement et syndicats. "La réponse à notre appel a été très bonne, surtout dans les écoles", a précisé le syndicaliste Majola à l'AFP.
Les syndicats, qui ont joué un rôle important pendant la lutte contre l'apartheid, représentent des alliés clés pour le parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC).
Des tensions ont cependant surgi sur la question des salaires et plus généralement sur la politique économique de la première puissance économique du continent africain.
En 2007, des centaines de milliers de fonctionnaires avaient observé une grève d'un mois pour de meilleurs salaires. Les écoles avaient dû fermer et les hôpitaux fonctionnaient au ralenti avec l'aide de l'armée et de volontaires. Cette grève avait été la plus longue de l'Afrique du Sud depuis la fin de l'apartheid en 1994.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS