Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un tribunal sud-africain a condamné à la prison à perpétuité un ouvrier agricole noir pour le meurtre d'Eugene Terreblanche, chef de file d'un mouvement suprémaciste blanc favorable à l'apartheid. Le différend à l'origine du crime était d'ordre salarial et non politique.

Chris Mahlangu a été reconnu coupable du meurtre à coups de hache en avril 2010 d'Eugene Terreblanche, dans sa ferme de Ventersdorp, à environ 125 km à l'ouest de Johannesburg. Un autre accusé, mineur à l'époque des faits, a été jugé coupable d'effraction et a été condamné à une peine avec sursis.

Les deux accusés plaidaient non coupables. Ils s'étaient constitués prisonniers le jour du crime, expliquant s'être disputés avec leur patron pour un problème de salaire. Ils avaient alors avoué le meurtre, avant de se rétracter.

Problème de salaire et légitime défense

"Selon ce qui a été mis en avant par quelques-uns des témoins cités par l'accusé, le différend avec la personne décédée portait sur une question d'argent, et pas sur ses convictions politiques ou l'aversion pour les Noirs", avait précisé le juge lors d'une audience le 22 mai, à l'issue de laquelle Mahlangu a été reconnu coupable.

Chris Mahlangu, âgé de 28 ans au moment des faits, a dit avoir agi par légitime défense quand Terreblanche s'est jeté sur lui avec une machette et affirmé qu'il avait agressé sexuellement par le passé par son patron.

Quant au plus jeune, il disait vivre chez Terreblanche dans un climat de terreur verbale et physique. Il niait toute implication et affirmait que le chef de l'AWB était déjà mort quand il est arrivé sur les lieux.

Figure éminente des partisans de l'apartheid dans les dernières années du régime ségrégationniste, à la tête du Mouvement de résistance afrikaner (AWB), Eugene Terreblanche était âgé de 71 ans lors de son meurtre. Sa mort avait déchaîné les passions en 2010 et fait craindre une flambée de violences raciales juste avant le Mondial de football, joué en Afrique du Sud.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS