Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mis par mégarde dans une machine à laver, un chat sud-africain a survécu sans trop de dommage à son passage de près de deux heures, essorage non compris. Sa maîtresse, qui ne fait plus sa lessive qu'à l'eau froide pour faire des économies, estime que c'est ce qui a sauvé l'animal.

Ayant mis son linge dans la machine à laver, Karin Bennett, 63 ans, a cherché en vain chez elle et chez la voisine sa petite chatte noire, Tabitha, a rapporté vendredi le quotidien "The Star". Entendant des miaulements répétés, elle a enfin vu la minette à travers le hublot de la machine, qui tournait depuis 1 heure 45.

Après avoir coupé l'électricité et s'être battue avec la porte de la machine qui refusait de s'ouvrir, cette habitante de Johannesbourg a amené l'animal chez le vétérinaire.

Sept des neufs vies

Lavée et rincée, mais pas essorée, Tabitha souffrait d'hypothermie et avait de l'eau dans les poumons. Mais elle a pu rentrer chez elle cinq heures plus tard, selon "The Star". "Le vétérinaire m'a dit qu'elle avait perdu sept de ses neuf vies!", a raconté Mme Bennett au journal.

Après avoir ostensiblement fait part de sa mauvaise humeur, la chatte noire semble avoir rapidement oublié sa mésaventure. Elle se cache à nouveau dans les endroits les plus incongrus, selon sa maîtresse.

ATS