Toute l'actu en bref

Nick Hayek, directeur général de Swatch group, et Nayla Hayek, présidente du conseil d'administration, ont rassuré leurs actionnaires (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Dans un contexte difficile, avec un bénéfice net en chute de près de la moitié et une reprise à la traîne, les dirigeants de Swatch Group ont rassuré leurs actionnaires mardi en assemblée générale. Des nouveautés sont dans le pipeline et les emplois seront préservés.

Mais malgré leur traditionnel optimisme, tant la présidente du conseil d'administration Nayla Hayek que le directeur général Nick Hayek se sont montrés vagues sur les perspectives du numéro un mondial de l'horlogerie.

Le groupe a la "ferme intention de maintenir les emplois pendant cette période malaisée" et de ne pas "exercer de pression malsaine sur ses partenaires et clients", a répété Mme Hayek devant les 3465 actionnaires réunis au Vélodrome de Granges (SO).

L'année dernière, le bénéfice net de Swatch Group a plongé de 47% l'an dernier, à 593 millions de francs. Le chiffre d'affaires a baissé de 10,6% par rapport à 2015, à 7,55 milliards de francs. Sur le plan opérationnel, le résultat s'est contracté de 44,5% pour se fixer à 805 millions, avec une marge en recul de 6,5 points à 10,7%.

La contre-performance a aussi eu un impact sur les actionnaires. Ils reçoivent un dividende de 6,75 francs par action au porteur et 1,35 franc par action nominative cette année. Une baisse de 10% sur un an, à comparer au recul de 47% du bénéfice net, a toutefois relativisé Nayla Hayek.

Swatch Group refuse de "se laisser aller à une mentalité de fin du monde et à céder au catastrophisme mondial", selon elle. "Ce qui compte, ce n'est pas seulement le résultat, ce qui compte, c'est le projet et la réalisation".

A ce sujet, toutefois, Nick Hayek, toujours prêt à présenter ses nouveaux produits, s'est montré peu concret. "2017 est rempli d'opportunités", a-t-il dit. Des produits qui existent déjà seront renouvelés et des nouveautés vont arriver sur le marché, a-t-il annoncé.

ATS

 Toute l'actu en bref