Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un genou à terre, le maire de Thessalonique Yiannis Boutaris, 75 ans, s'est fait aider par des passants

KEYSTONE/EPA ANA-MPA/STR

(sda-ats)

Le maire de Thessalonique, la seconde ville de Grèce, était à l'hôpital dimanche après avoir été agressé la veille lors d'un rassemblement dans sa ville. Ses agresseurs seraient de présumés extrémistes de droite.

Yiannis Boutaris, 75 ans, a dû être extrait sous escorte de ce rassemblement à la mémoire du massacre de Grecs de la mer Noire en Turquie pendant et après la Première Guerre mondiale. La réunion a finalement dégénéré. "Ils me frappaient partout, coups de pieds, de poings, la totale", a-t-il dit dimanche à l'agence de presse nationale ANA.

Le maire, une figure controversée de la politique grecque, a déclaré avoir été victime d'une "agression méprisable". Mais plus de peur que de mal. Il se porte "bien" physiquement, a-t-il confirmé.

Des images le montrent d'abord interpellé par des participants au rassemblement. Puis, alors qu'il commençait à partir, des gens lui ont lancé des objets et on voit un moment M. Boutaris tomber à terre. A la fin de cette agression, une poignée de gens ont essayé de briser les vitres de sa voiture alors qu'il quittait les lieux.

Les services du premier ministre grec Alexis Tsipras ont attribué l'incident à des "voyous d'extrême droite'". M. Boutaris s'est souvent attiré les critiques d'extrémistes pour ses déclarations sur des questions sensibles comme la Macédoine, la Turquie et Israël. Il a ainsi un jour qualifié Kemal Atatürk, père de la Turquie moderne détesté par certains Grecs, de "grand dirigeant".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS