Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - Syngenta a souffert de l'érosion des prix dans les pays développés au 1er semestre. Le groupe agrochimique bâlois a vu son bénéfice net se contracter de 11% sur un an pour s'établir à 1,25 milliard de dollars (1,31 milliard de francs).
Le chiffre d'affaires a augmenté de 1% à 6,74 milliards de dollars (7,1 milliards de francs). A taux de change constant, les ventes ressortent toutefois en baisse de 3%, a indiqué jeudi le groupe dans son communiqué. Le résultat opérationnel EBITDA a lui diminué de 9% hors effets monétaires à 1,9 milliard.
"Après un départ assez hésitant au premier trimestre, nous avons enregistré une hausse de la demande pour nos produits en 2010, après une saison 2009 caractérisée par une faible pression des nuisibles et un resserrement du crédit", commente le patron du groupe Mike Mack.
Les ventes de la division protection des cultures sont restées pratiquement stables à un peu moins de 5 milliards de dollars. Les stocks importants constitués au cours de l'année 2009 se sont progressivement réduits au 2e trimestre mais se sont traduits par une grande concurrence des prix, explique la multinationale rhénane.
Pression sur les prix
Le phénomène, qui a touché principalement les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, a eu pour effet de réduire quasiment à néant une partie des hausses de prix appliquées par Syngenta. Le groupe a par contre réalisé une bonne performance sur les marchés émergents.
La division semences a pour sa part affiché un chiffre d'affaires en hausse de 5% à 1,76 milliard de dollars. Les ventes de semences pour maïs et de soja ont augmenté de 8%, après correction de l'impact des ventes avancées au 4e trimestre de 2009.
Côté perspectives, Syngenta prévoit pour le second semestre une poursuite de la croissance en volume. Le groupe attend un résultat d'exploitation annuel au niveau de l'exercice 2009."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS