Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Syngenta a poursuivi sur sa lancée après neuf mois en 2011. A la faveur notamment d'un bon troisième trimestre, le groupe agrochimique bâlois a accru ses ventes de 16% par rapport à la période correspondante de l'an passé à 10,37 milliards de dollars (9,3 milliards de francs).

Exprimée en devises locales, la croissance s'est montrée moins vigoureuse, celle-ci s'inscrivant à 13%, a annoncé vendredi la multinationale établie à Bâle. Outre des effets de changes favorables - Syngenta établissant ses comptes en dollars américains - la performance reflète aussi la bonne tenue des ventes combinées des nouveaux produits de protection des cultures, lesquelles ont bondi de 39% à 484 millions de dollars.

Toujours sur neuf mois, l'activité de Protection des cultures a engrangé un chiffre d'affaires de 7,81 milliards de dollars, 16% de plus qu'un an auparavant. A taux de change constants, la progression s'est affichée à 12%.

Les ventes de semences ont pour leur part augmenté de 18% à 2,59 milliards de dollars. Hors effets de conversion des devises, la hausse s'est inscrite à 15%.

Mieux qu'attendu

Sur le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires global s'est étoffé de 21% à 2,66 milliards de dollars. Exprimée en devises locales, l'augmentation s'est inscrite à 16%. Avec une expansion de 13% en termes de volumes, les ventes ont affiché un sixième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres.

Sur les trois mois sous revue, Syngenta a par ailleurs bénéficié de hausses de prix de 3%. De manière générale, la performance trimestrielle du groupe bâlois a nettement dépassé les attentes des analystes, lesquels, interrogés par l'agence financière AWP, escomptaient en moyenne un chiffre d'affaires de 2,47 milliards de dollars.

ATS