Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Agroscope veut réduire les antibiotiques chez les vaches laitières

Actuellement, 30 à 40% des vaches laitières suisses sont traitées aux antibiotiques. Il y a encore des progrès à faire pour réduire ou éviter cette utilisation, estime Agroscope, le centre de compétences de la Confédération pour la recherche agricole.

La médecine vétérinaire utilise en partie les mêmes antibiotiques que la médecine humaine. Ces traitements utilisés dans la chaîne de production alimentaire, notamment dans la production laitière, jouent un rôle essentiel dans l'apparition de résistance aux antibiotiques chez les humains, explique mardi Agroscope.

Malgré un léger recul ces 10 à 15 dernières années, les antibiotiques sont utilisés chez 30 à 40% des vaches pour protéger les mamelles, selon les données d'Agroscope. Plus de 20% des vaches sont également traitées aux antibiotiques pour des inflammations de ces mêmes mamelles. La situation est toutefois très variable d'une exploitation à l'autre, précise le centre.

Solutions pratiques à élaborer

Des nouvelles recherches doivent fournir des données plus fiables et plus exactes sur la question. Le programme REDYMO (Réduction et dynamique des micro-organismes résistants aux antibiotiques et persistants le long de la chaîne alimentaire) a notamment pour objectif d'élaborer des solutions pratiques.

Ainsi, l'on pourra prendre des mesures plus efficaces pour éviter d'utiliser des antibiotiques dans le domaine de la fabrication de denrées alimentaires, conclut le centre de compétences. Outre la production laitière, l'élevage porcin et la production de denrées d'origine végétale sont également concernés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.