Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un accord international a été adopté dans la nuit de vendredi à samedi à Hyderabad, en Inde, pour doubler l'aide financière aux pays en développement d'ici 2015 afin de préserver la biodiversité. Les quelque 180 pays signataires tentent d'enrayer l'extinction d'espèces végétales et animales.

Cet accord est intervenu au terme de deux semaines d'âpres négociations entre délégués et ministres. Ces aides financières doivent permettre d'atteindre des objectifs internationaux pour 2020.

Pour le commissaire européen à l'Environnement, Janez Potocnik, cet accord constitue "une contribution essentielle". La Suisse regrette que cette mesure ait été adoptée sans l'établissement des besoins sur des bases solides, a précisé samedi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans un communiqué. Et d'ajouter qu'elle pourra difficilement atteindre cet objectif intermédiaire.

La conférence d'Hyderabad a "considérablement contribué à consolider la mise en oeuvre des mesures de conservation de la biodiversité au niveau mondial", estime encore l'OFEV.

Surexploitation des ressources, déforestation, pollution, changement climatique: le taux d'extinction des espèces végétales et animales est jusqu'à 1000 fois plus élevé que ce qui était connu jusqu'ici, selon les scientifiques.

Impacts sur l'homme

Près d'un tiers des espèces est aujourd'hui menacé d'extinction, a rappelé cette semaine l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cette érosion a des impacts sur l'homme: les moyens de subsistance et de nombreuses activités économiques dépendant d'une bonne santé des milieux.

L'accord d'Hyderabad vise lui à "doubler l'ensemble des flux financiers internationaux relatifs à la biodiversité" vers les pays en développement d'ici 2015 et de les maintenir "au moins à ce niveau jusqu'à 2020".

Ce doublement sera calculé par rapport à la moyenne annuelle des financements en faveur de la nature vers les pays en développement sur la période 2006-2010, selon ce document. Aucun chiffre n'est toutefois avancé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS