Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Parlement valaisan a refusé jeudi les coupes supplémentaires dans l'aide sociale voulues par certains UDC et PDC. Les ressources seront donc amputées comme prévu de quelque 2,3 millions de francs.

Le Grand Conseil valaisan a refusé les divers amendements qui exigeaient des coupes allant jusqu'à plus de 10 millions de francs. Des diminutions jugées "irréalistes" par la Commission des finances (Cofi), qui a été suivie sur toute la ligne.

Les économies qui ont été acceptées touchent notamment les jeunes de 18 à 25 ans. L'aide qui leur est octroyée sera celle d'urgence, soit 500 francs mensuels au lieu de 900 francs environ aujourd'hui. Le but est de rendre les prestations de l'aide sociale moins intéressantes qu'un salaire perçu lors d'un apprentissage.

Quant au supplément d'intégration de 100 francs mensuels, il a été supprimé. Il est actuellement versé automatiquement alors qu'il ne devrait être alloué qu'aux personnes fournissant un effort d'intégration sociale et/ou professionnelle.

Explosion des coûts

Les charges de l'aide sociale ont passé de 22 millions à 45 millions de francs entre 2010 et 2014 en Valais. Le nombre de bénéficiaires était de 4000 en 2010 et s'est établi à près de 6000 en 2014. Pendant que les charges doublaient, le nombre de bénéficiaires augmentait de moitié.

Cette explosion s'explique notamment par la révision de l'assurance chômage et les adaptations successives de l'assurance invalidité qui se sont traduites par un report des charges vers les cantons. L'évolution démographique et les mutations du marché du travail ont fait le reste.

Toutefois, le Valais dénombre 1,7% de personnes à l'aide sociale contre 3,2% en moyenne nationale. Le canton veut néanmoins juguler cette hausse des charges.

Dans ce but, le gouvernement a présenté en juin 2015 les conclusions d'une étude réalisée par le bureau Ecoplan expliquant les causes de cette hausse. Dans la foulée, les commissions des finances et de gestion (Cogest et Cofi) du Grand Conseil ont présenté un rapport et donné des recommandations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS