Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'exécutif renonce à ce stade à demander au Conseil d'Etat la suspension du municipal (image symbolique)

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le municipal d'Aigle visé par une enquête du Ministère public interrompra son mandat pendant quatre mois. L'Exécutif in corpore a décidé de ce retrait temporaire lundi, d'un commun accord et d'entente avec l'intéressé.

Après analyse, la Municipalité d'Aigle a, dans sa séance de lundi, donné priorité à une solution sans compromis, permettant de garantir la confiance dans l'exécution des mandats publics qui lui sont confiés, indique-t-elle dans son communiqué.

Les dicastères sont provisoirement répartis entre quatre élus et ce jusqu'à fin octobre. À l'issue de ces quatre mois, le municipal concerné donnera un point de situation permettant de savoir s'il est en mesure ou non de poursuivre son mandat.

L'exécutif renonce à ce stade à demander sa suspension au Conseil d'Etat. Il se réserve la possibilité de consulter le dossier pénal, pour l'heure inaccessible.

ATS