Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'exécutif renonce à ce stade à demander au Conseil d'Etat la suspension du municipal (image symbolique)

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le municipal d'Aigle visé par une enquête du Ministère public interrompra son mandat pendant quatre mois. L'Exécutif in corpore a décidé de ce retrait temporaire lundi, d'un commun accord et d'entente avec l'intéressé.

Après analyse, la Municipalité d'Aigle a, dans sa séance de lundi, donné priorité à une solution sans compromis, permettant de garantir la confiance dans l'exécution des mandats publics qui lui sont confiés, indique-t-elle dans son communiqué.

Les dicastères sont provisoirement répartis entre quatre élus et ce jusqu'à fin octobre. À l'issue de ces quatre mois, le municipal concerné donnera un point de situation permettant de savoir s'il est en mesure ou non de poursuivre son mandat.

L'exécutif renonce à ce stade à demander sa suspension au Conseil d'Etat. Il se réserve la possibilité de consulter le dossier pénal, pour l'heure inaccessible.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS