Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une fatigue du matériel est sans doute à l'origine du déraillement survenu fin mars à Berne. Les CFF envisagent des contrôles accrus (archives).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Après les deux déraillements survenus en gare de Lucerne et de Berne en mars, les CFF examinent des mesures dans l'entretien du réseau. Les dégâts aux voies et aux aiguillages doivent être détectés plus tôt et mieux. Des adaptations pourraient être décidées.

La raison de l'incident survenu à Lucerne reste inconnue pour l'heure, ont souligné les CFF lundi. La compagnie estime qu'il est dû à un rare enchaînement d'éléments qui, seuls, n'auraient pas conduit à un déraillement.

A Berne, tout indique qu'il s'agit d'une fatigue du matériel de l'aiguillage. "C'est la première fois qu'un tel défaut a provoqué un déraillement sur le réseau des CFF", selon l'entreprise. L'examen du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) n'est pas terminé. Ce qui est certain, c'est qu'il n'y a aucun lien entre les deux incidents, survenus fin mars à une semaine d'intervalle.

Détection précoce

Néanmoins, les CFF prennent le taureau par les cornes: avant même le rapport final du SESE, des améliorations de l'infrastructure ferroviaire sont envisagées. Il est question notamment de mesures supplémentaires pour améliorer la détection précoce de dégâts.

L'entreprise met l'accent sur les aiguillages, en particulier sur les lames d'aiguilles, la partie mobile déterminant la direction que prennent les convois. Comme cet élément est flexible, il est exposé à des charges importantes même avec la vitesse maximale de 40 km/h en vigueur dans ou près des gares.

Sur les 12'749 aiguillages que compte la Suisse, les plus utilisés sont parcourus 380 fois par jour. Malgré cela, les dérangements d'aiguillages qui touchent la voie ferrée sont extrêmement rares.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS