Toute l'actu en bref

Le mont Pilate, le lac et la ville de Zoug ont attiré 2000 clients Airbnb l'an dernier. Les hôtes privés paient maintenant automatiquement la taxe de séjour correspondante (archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Airbnb percevra dès le 1er juillet une taxe de séjour pour Zoug Tourisme. Il s'agit du premier accord de ce type en Suisse pour la plate-forme américaine de réservation d'hébergements.

Airbnb prélèvera à l'avenir automatiquement une taxe d'hébergement pour tous ses hôtes dans le canton de Zoug. Elle la transmettra à l'organisation touristique zougoise, ont indiqué dimanche matin Airbnb et Zoug Tourisme dans un communiqué.

Zoug devient ainsi le premier canton à introduire un tel procédé automatisé. "La procédure de recouvrement numérique simplifie la vie des hôtes zougois et la nôtre", a indiqué Seraina Koller, directrice de Zoug Tourisme, citée dans le communiqué.

Avec cet accord, Airbnb parvient pour la première fois en Suisse à clore un chapitre dans la dissension qui dure depuis plus d'un an concernant les taxes de séjour. Les hôteliers exigent depuis longtemps une taxe similaire pour les logeurs professionnels comme pour les privés fournissant appartements privés ou chambres.

Dialogue avec d'autres cantons

Airbnb annonce également d'autres accords dans le communiqué. Une porte-parole du groupe a indiqué à l'ats que des partenariats supplémentaires étaient espérés dans le courant de l'année. Des dialogues sont en cours avec différents cantons.

La société américaine a conclu des accords avec plus de 270 villes et communes sur la collecte automatique et la distribution des taxes d'hébergement. Depuis le début du modèle en 2014, quelque 240 millions de dollars (231,4 millions de francs) ont été levés et reversés, précise le communiqué dimanche.

Zoug Tourisme et Airbnb promettent que le produit de la taxe sera utilisé pour des mesures et des aménagements qui "seront principalement dans l'intérêt des personnes taxées." L'organisation touristique cantonale utilisera cet argent pour ses services et ses offres, pour le marketing, et pour exploiter le marché du tourisme zougois.

Quelque 2000 touristes sont venus loger du monde entier chez des particuliers zougois l'an dernier. Zoug Tourisme estime que cela correspond à environ 3% du total des nuitées dans le canton. L'hôte zougois type loue en moyenne son chez-soi 26 jours par an, ce qui correspond à un gain de 2900 francs, indique Airbnb dans le communiqué.

ATS

 Toute l'actu en bref