Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de l'opposition syrienne en exil a demandé aux pays "amis" d'armer les rebelles. Il a souligné que le président Bachar al-Assad devrait être jugé pour "des massacres" de Syriens tandis que l'armée régulière donnait samedi l'assaut à Alep, deuxième ville de Syrie.

"Nous attendons des frères et amis un soutien à l'Armée syrienne de libération (ASL). Un soutien qualitatif car les rebelles combattent avec de veilles armes", a déclaré dimanche Abdel Basset Sayda, président du Conseil national syrien (CNS), principal groupe de l'opposition, lors d'une conférence de presse à Abou Dhabi.

Il a déclaré qu'il rendait les pays "frères et les amis responsables" des massacres redoutés. L'opposition nécessite au moins 145 millions de dollars par mois pour assurer les besoins de base alors qu'elle n'a reçu que 15 millions de dollars ces derniers mois, a ajouté le chef du CNS.

Il a remercié l'Arabie saoudite pour avoir réuni 72 millions de dollars lors d'une campagne de cinq jours pour la collecte d'une aide au peuple syrien.

Pas d'amnistie

M. Sayda a en outre exclu un règlement similaire à celui qui a été mis en oeuvre au Yémen. Une amnistie avait été accordée au président yéménite Ali Abdallah Saleh après son départ du pouvoir au terme d'un an de soulèvement populaire.

"L'exemple yéménite ne peut pas s'appliquer à la Syrie", a-t-il dit. "Des massacres sont commis. Nous croyons que Bachar al-Assad devrait être jugé. C'est un criminel et il ne devrait pas se voir accorder un refuge".

19'000 morts

Les combats ont marqué une pause samedi soir à Alep, où les troupes du régime ont lancé à l'aube une offensive afin de déloger les rebelles. La deuxième ville de Syrie, enjeu crucial du conflit, continuait d'être pilonnée par l'armée.

Plus de 19'000 personnes ont péri dans les violences en Syrie depuis le début de la contestation en mars 2011, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Celui-ci établit un décompte quotidien des morts dans le pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS