Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Assemblée fédérale a élu le socialiste Alain Berset au Conseil fédéral. Elle a également confirmé tous les sortants. Alain Berset a obtenu 126 voix au 2e tour de la succession de Micheline Calmy-Rey, contre 63 au socialiste Pierre-Yves Maillard et 54 au démocrate du centre Jean-François Rime.

A 39 ans, Alain Berset devient l'un des plus jeunes conseillers fédéraux de l'histoire, et le quatrième Fribourgeois. On lui prête l'envie de reprendre la tête du Département fédéral des affaires étrangères. Le Fribourgeois a endossé sans problème les habits de conseiller fédéral. Devant la presse, il pesé tous ses mots dans un style très docte. Maniant aussi bien le français que l'allemand, il s'est gardé de toute déclaration choc.

Répartition des dicastères

Deux thèmes semblent davantage l'inspirer: la difficile situation économique - "un grand défi qu'il faudra gérer sans mettre en cause les équilibres sociaux" - et les relations de la Suisse avec le monde et les pays voisins. Il n'a toutefois pas dévoilé le contenu des réflexions qu'il a faites à ce sujet.

Une chose est sûre, le benjamin du Conseil fédéral ne veut pas battre de record de longévité au gouvernement. Trois législatures lui paraissent une durée raisonnable pour apporter quelque chose à l'exécutif.

Réélection sans surprise

Après la réélection sans surprise de Doris Leuthard, plébiscitée avec 216 voix, Eveline Widmer-Schlumpf a conservé son siège en obtenant 131 voix. L'UDC Hansjörg Walter en a recueilli 63 et Jean-François Rime 41. Le ministre de l'intérieur libéral-radical Didier Burkhalter a conservé son fauteuil avec le de 194 voix. Ueli Maurer a également été réélu avec 159 voix.

L'UDC a alors annoncé s'attaquer à tous les sièges restants, avec le conseiller national Jean-François Rime, le Thurgovien Hansjörg Walter s'étant retiré. Réélue avec 179 voix, Simonetta Sommaruga n'a concédé que 61 suffrages à Jean-François Rime. L'UDC n'a pas connu plus de succès contre Johann Schneider-Ammann, qui a récolté 159 voix sur 234 bulletins valables.

Eveline Widmer-Schlumpf a encore décroché la présidence de la Confédération pour 2012 avec 174 voix. Enfin, la Grisonne Corina Casanova reste chancelière de la Confédération.

ATS