Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le passage de témoin aux Départements fédéraux de l'intérieur (DFI) et des affaires étrangères (DFAE) s'est effectué symboliquement vendredi. Didier Burkhalter a remis les clés du DFI à Alain Berset, avant de recevoir celles du DFAE des mains de Micheline Calmy-Rey.

Didier Burkhalter a serré la main du nouveau venu Alain Berset, avant de lui lancer: "Bienvenue chez nous. On va aller faire un tour". Puis le socialiste a salué personnellement et sobrement les directeurs d'offices et hauts cadres du DFI qui étaient réunis, mais il s'est refusé à faire toute déclaration devant les médias.

Didier Burkhalter s'est ensuite rendu au DFAE, où Micheline Calmy-Rey lui a souhaité la bienvenue en lui faisant la bise. "Il n'y a pas de remise de clés, car il n'y a tout simplement pas de clés", a-t-elle lancé en riant.

La présidente de la Confédération a dit à son successeur qu'elle est très heureuse qu'il puisse reprendre le département, car il a toujours montré un grand intérêt pour les affaires étrangères. Elle lui a souhaité bien du plaisir et bien des satisfactions.

La diplomatie par la science

"Je me réjouis de contribuer au positionnement de la Suisse dans le monde et à la défense de ses intérêts, notamment sa prospérité et sa sécurité", a enchaîné Didier Burkhalter. Le futur ministre des affaires étrangères a aussi assuré qu'il s'engagera pour les droits de l'homme et les valeurs de la Suisse. Il a également rappelé son intérêt particulier pour "la diplomatie par la science".

Le libéral-radical s'est ensuite fait présenter les cadres du DFAE. Didier Burkhalter et Alain Berset prendront officiellement leurs nouvelles fonctions le 1er janvier.

ATS