La conférence de l'ONU sur les changements climatiques, qui s'ouvre lundi prochain en Pologne, veut faire un pas de plus vers la mise en œuvre de l'Accord de Paris. La Suisse s’engagera en faveur de l’adoption d’un dispositif détaillé.

Alain Berset ouvre lundi prochain la COP24, la 24e conférence des parties à l'Accord de Paris, avec quelque 45 chefs d'État, à Katowice. Doris Leuthard participera elle le 12 décembre à la partie ministérielle de la conférence où les ministres s'entretiendront des objectifs nationaux de réduction, a indiqué lundi la Confédération dans un communiqué.

Ce sommet devra déboucher sur l'adoption de la "déclaration de Silésie", qui précisera comment la communauté internationale entend relever le défi du changement climatique. Il s'agit principalement d'une liste de mesures devant permettre une transition juste et solidaire vers une société respectueuse du climat.

Urgence climatique

Les objectifs nationaux de réduction adoptés par les différents pays ne suffisent pas actuellement à limiter la hausse de la température à 1,5 ou 2 degrés, comme le prévoit l'Accord. Les discussions sur cette question interviennent avec pour toile de fond la publication en octobre dernier du rapport alarmiste du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

En Suisse, le Conseil national débattra à la session d'hiver du projet d'une révision de la loi sur le CO2. L'objectif est de réduire d'ici à 2030 les émissions de gaz à effet de serre de 50% par rapport à 1990.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.