Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alain Berset signe le livre d'or au Palais d'Etat à Nairobi, en compagnie du président kényan Uhuru Kenyatta.

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Le président de la Confédération Alain Berset a été reçu au Kenya lundi pour une visite officielle de deux jours. A cette occasion, son homologue kényan Uhuru Kenyatta a annoncé l’ouverture cette année encore d’une ambassade kényane à Berne.

Lors de leurs entretiens officiels à Nairobi, MM. Kenyatta et Berset ont relevé le fort potentiel que présente une collaboration plus étroite entre les deux pays, indique le Département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué. Le Kenya compte parmi les cinq principaux partenaires commerciaux de la Suisse au sud du Sahara. Le commerce bilatéral a doublé depuis 2005.

Une déclaration d’intention visant à la restitution des valeurs patrimoniales d’origine illicite a été signée en présence des deux présidents. Au coeur de cette déclaration: la transparence et l'obligation de rendre compte, l'affectation des valeurs patrimoniales au bien-être de la population civile et la possibilité d'investir les avoirs restitués dans des projets favorisant le développement durable.

Fonds bloqués

Ces principes offriront le cadre dans lequel la Suisse pourra restituer au Kenya des avoirs acquis illicitement. Outre la Suisse, le Royaume-Uni et l'île anglo-normande de Jersey s’associeront à cette déclaration d'intention signée avec le Kenya.

Des fonds kényans (près de deux millions de dollars américains) sont actuellement bloqués dans ces pays comme en Suisse, à la suite d'une demande d'entraide judiciaire.

Les deux dirigeants se sont aussi entretenus de la lutte contre la corruption, la santé publique et des questions internationales. Le président de la Confédération a également rencontré le juge en chef de la Cour suprême du Kenya David Maraga.

Il devait encore rencontrer des représentants de l'Office des Nations unies à Nairobi (UNON), de la société civile kényane, des acteurs culturels et des Suisses de l'étranger. Mardi, M. Berset doit visiter le camp de réfugiés de Kakuma, dans le nord du pays. Le Kenya abrite un demi-million de réfugiés, provenant essentiellement de la Somalie, du Soudan du Sud et de la République démocratique du Congo.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS