Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Alain Berset sifflé par les délégués d'UNIA

Les délégués du congrès d'UNIA ont accueilli Alain Berset à coup de sifflets jeudi à Zurich pour protester contres ses plans de retraites. Le ministre socialiste a défendu notamment son idée d'augmenter l'âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans.

Pour garantir un avenir sûr à l'AVS, "la plus importante institution de l'Etat", il faut de nouvelles solutions, a défendu le conseiller fédéral face aux quelque 300 délégués du plus grand syndicat de Suisse. "Soit nous agissons et aménageons, soit les circonstances le feront pour nous", a-t-il mis en garde.

Alain Berset ne veut pas pour autant soumettre l'AVS à une cure sévère comme celle subie par l'assurance invalidité (AI). Selon lui, des mesures de démantèlement n'ont aucune chance d'être acceptées par le peuple qui a rejeté ces 15 dernières années tous les projets de révisions en raison de leur déséquilibre.

Le premier et le deuxième pilier doivent être considérés et réformés comme un tout, a soutenu le ministre des affaires sociales. Débattre de l'avenir des oeuvres sociales en portant des oeillères serait "fatal pour les rentiers".

Boussole contre la droite

M. Berset a affirmé avoir "entendue" la mauvaise humeur "bruyante" des délégués d'UNIA. "Le message est passé", a-t-il dit avec humour.

A l'issue de son discours, Alain Berset a reçu un casque aux couleurs du syndicat et une boussole en guise de symbole. Cette dernière doit aider le ministre socialiste à ne pas perdre le nord dans un Parlement à majorité de droite, a ironisé le co-président d'UNIA Renzo Ambrosetti.

La présidente de l'assemblée des délégués Ursula Mattman a critiqué les plans de retraite du Fribourgeois. Elle a dénoncé la volonté d'Alain Berset d'augmenter l'âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Dans une intervention, une déléguée genevoise a déclaré que le conseiller fédéral avait "mérité de se faire tirer l'oreille".

Membres en augmentation

En ouverture de congrès, Renzo Ambrosetti s'est réjoui de l'augmentation du nombre de personnes membres d'UNIA. Environ 2000 personnes sont venues garnir les rangs des personnes affiliées au syndicat. Cela correspond à une hausse de 1 % par rapport à 2011. La progression du nombre de femmes membres est plus importante encore, notamment dans le secteur tertiaire.

Nouvelle direction

Ce 2e congrès d'Unia se poursuit vendredi avec l'élection d'une nouvelle direction. Il se termine samedi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.