Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Parlement albanais a élu lundi le candidat du gouvernement Bujar Nishani à la présidence du pays, fonction largement honorifique en Albanie. Trois sessions parlementaires n'avaient pas permis d'atteindre la majorité des deux tiers nécessaire à l'élection d'un président.

Ancien ministre de l'Intérieur, M. Nishani a été élu grâce aux voix des parlementaires appartenant à la coalition au pouvoir dominée par le Parti démocratique, dont il est membre. Le parti socialiste (opposition) n'a pas pris part au vote.

Lors de l'élection de lundi, il suffisait d'un vote à la majorité simple pour accorder la présidence à Nishani, qui a finalement reçu 73 des 76 votes exprimés. Le Parlement albanais compte 140 sièges. Bujar Nishani est âgé de 45 ans et succède à Bamir Topi. Il a serré les mains des parlementaires, mais n'a fait aucune déclaration.

Cette élection peut être perçue comme un échec dans les tentatives d'apaiser les tensions politiques entre les partis de ce pays peuplé par 2,8 millions d'habitants, membre de l'OTAN, et qui souhaite adhérer à l'UE. L'an dernier, un soulèvement de l'opposition avait abouti à la mort de quatre personnes.

ATS