Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'alerte a été baissée d'un cran dimanche pour le volcan Nevado del Ruiz dans le centre-ouest andin de la Colombie au terme d'une forte éruption de cendre. Plus d'une dizaine de localités avaient été évacuées à titre préventif.

"Le niveau d'activité du volcan est passé au niveau orange, ce qui signifie une éruption probable en termes de jours ou de semaines", a indiqué le centre de gestion des risques dans un communiqué.

"L'événement éruptif a cessé", a-t-on ajouté de même source, tout en appelant la population à continuer à observer les mesures de précaution face au risque de nouveaux épisodes.

Au total, 365 familles ont été évacuées. Elles ont progressivement regagné leur foyer au cours de la journée de dimanche, a indiqué un porte-parole.

20'000 morts en 1985

Le président colombien Juan Manuel Santos s'est rendu dimanche sur place afin de superviser les opérations de prévention. "Personne n'a été affecté", s'est-il félicité, tout en déplorant qu'environ 1700 personnes seulement sur 4000 aient respecté les plans d'évacuation.

Sous surveillance depuis le mois dernier en raison d'un regain d'activité, le volcan, qui culmine à plus de 5300 mètres d'altitude, est associé dans les mémoires des Colombiens à la pire catastrophe naturelle survenue dans le pays.

Le 13 novembre 1985, une éruption avait occasionné une fonte des glaces et provoqué une brusque montée des eaux du fleuve Guali. Des coulées de boue avaient rasé la ville d'Armero, tuant plus de 20'000 personnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS