Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le volcan Cotopaxi, considéré comme l'un des plus dangereux au monde, a expulsé vendredi une colonne de cendres de 8 kilomètres au-dessus de son cratère. Les autorités équatoriennes ont immédiatement élevé le niveau d'alerte dans la zone.

Perché à 5897 mètres d'altitude et situé à seulement 45 kilomètres de Quito, le volcan a été secoué de nombreuses explosions depuis l'aube, dégageant "une importante émission de cendres", selon l'institut géophysique (IG). Depuis lors, son activité interne reste "élevée".

L'alerte jaune, grade intermédiaire dans l'urgence, a été activée dans les zones voisines du volcan, ont annoncé les autorités. Le trafic aérien n'a pas été suspendu et les autorités étudient encore de possibles évacuations, la retombée de cendres ayant forcé une partie des habitants à porter des masques. A Quito, capitale de 2,3 millions d'habitants, un million de masques vont aussi être distribués.

Neige et population

Ce volcan, qui n'a pas connu de véritable éruption depuis 1877 mais restait modérément actif, est considéré par les scientifiques de l'IG comme l'un des plus dangereux au monde, en raison de la grande quantité de neige sur son sommet et de l'importante population habitant à proximité.

Le ministère de l'environnement a fermé l'accès touristique au Cotopaxi et fait évacuer un groupe de 15 alpinistes qui voulaient escalader le volcan. "Nous avons aussi évacué les espèces animales présentes dans cette zone pour les transférer dans des centres de secours", a expliqué la ministre.

Le volcan Cotopaxi est l'un des huit volcans actifs d'Equateur.

ATS