Toute l'actu en bref

Alex Wilson était en feu ce samedi à Weinheim (GER). Le Bâlois a battu coup sur coup les records de Suisse du 100 m (en 10''11) et du 200 m (20''37).

Il a également contribué au bon chrono de 39'11 du relais suisse 4 x 100 m.

Entre les séries du 100 m et ses trois finales, Wilson aura couru 4 fois en moins de quatre heures, pour autant de victoires dans ce meeting international d'échelon inférieur, mais assez relevé quand même. Ses chronos individuels sont excellents et le qualifient pour les Championnats du monde de Londres (6-13 août).

Pour situer les performances du jamaïcain d'origine, naturalisé suisse en 2010, il faut se souvenir que le record national du 200 m tenait depuis près de 22 ans. Il avait été établi en août 1995 par le Vaudois Kevin Widmer, sur les hauteurs de La Chaux-de-Fonds. Nombre d'athlètes s'y sont cassé les dents depuis lors, mais pas Wilson, qui a profité des conditions de vent optimales de Weinheim (+ 1,5 m/s), un meeting réputé pour le sprint.

Pour Wilson, l'après-midi avait commencé par un "chrono" canon en séries du 100 m en 10''11, un centième de moins que le record qu'il avait établi durant l'été 2013, lorsqu'il avait détrôné Dave Dollé. En finale, il a couru en 10''27, avec un vent défavorable cette fois, dans une finale où le Fribourgeois Pascal Mancini a pris la 4e place en 10''50 (10''31 en séries, avec trop de vent cependant).

Les performances du Bâlois ce samedi ne constituent que des demi-surprises. L'athlète de 26 ans avait annoncé la couleur le week-end passé à Bâle en courant en 10''16 pour sa rentrée européenne, battant au passage d'un dixième le champion d'Europe 2014, le Britannique James Dasaolu.

Wilson avait quitté son environnement germanophone l'automne dernier pour aller s'entraîner à Londres, sous la conduite de Floyd Cohan. "Notre groupe est très compétitif. Chaque séance est un défi", relève celui qui était souvent livré à lui-même par le passé, ou alors blessé.

ATS

 Toute l'actu en bref