Le président du Conseil constitutionnel algérien, Taïeb Belaiz, une des principales figures du régime visées par les contestataires, a présenté sa démission mardi. L'information émane de la télévision nationale.

M. Belaiz "a prévenu" le Conseil constitutionnel "qu'il avait présenté sa démission (...) au chef de l'Etat", selon la télévision. Le Conseil constitutionnel est notamment chargé de valider les candidatures à la présidentielle fixée au 4 juillet pour élire un successeur au président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika et de veiller à la régularité des opérations de vote.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.