Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Algérie a fêté jeudi en grande pompe ses 50 ans d'indépendance de la colonisation française. Une partie de la presse algérienne a souligné que le bilan de ces années post-coloniales est mitigé. Pour un quotidien francophone, les Algériens sont passés "d'un espoir fou à une réalité sordide".

La guerre d'Algérie, qui a opposé l'Etat français implanté dans le pays aux indépendantistes, a eu lieu de 1954 à 1962. Selon Alger, elle a provoqué le décès d'un million et demi d'Algériens.

Le coup d'envoi des célébrations, qui vont durer jusqu'au 5 juillet 2013, a été donné mercredi soir près d'Alger avec une comédie musicale majestueuse et des feux d'artifice à travers tout le pays.

Le président de la République Abdelaziz Bouteflika s'est rendu jeudi matin au monument des martyrs sur les hauteurs d'Alger pour se recueillir à la mémoire des centaines de milliers de combattants contre la France, l'ancienne puissance coloniale.

"Réalité sordide"

Pour donner un écho international à cette célébration, les autorités ont fait diffuser un publi-reportage de 16 pages par le quotidien français "Le Monde" dans lequel le gouvernement algérien qualifie le bilan des 50 dernières années de "positif".

La presse privée algérienne dans son ensemble dresse toutefois un bilan bien différent de ce demi-siècle. "Des espoirs fous à la réalité sordide", titrait jeudi en Une le quotidien francophone "Le Soir", qui fait un rapide survol de la révolution engagée dans le socialisme avant que le pays ne sombre dans l'"anarchie", le "bazar" et une "guerre civile impitoyable" (de 1992 jusqu'au début des années 2000).

L'ensemble des journaux souligne que l'échec le plus important a été l'incapacité de sortir du statut d'Etat rentier, avec 98% des recettes algériennes issues des ventes d'hydrocarbures. L'an dernier, le secteur industriel ne représentait que 5% du PIB.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS