Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse a commencé son tournoi olympique de la meilleure des manières. Les filles de Daniela Diaz ont étrillé la Corée 8-0 à Kwandong.

En ce premier jour officiel des JO, l'Arena de Kwandong était clairement "the place to be". Pour la première fois de l'histoire, une équipe de Corée unifiée a patiné aux Jeux olympiques. Du coup, l'événement a dépassé le simple cadre sportif et la tribune de presse affichait guichets fermés à double tour. Dans les gradins, on a vu le président du CIO Thomas Bach. Et tout près de lui Kim Yo-jong, la soeur du dignitaire nord-coréen Kim Jong-un. Depuis son arrivée sur le sol "ennemi", Kim Yo-jong est suivie comme son ombre par les chaînes de télévision qui relatent la moindre de ses apparitions.

Cette partie fut également l'occasion de voir à l'oeuvre l'armée de pom-pom girls nord-coréennes. Affublées d'un bonnet blanc et d'une tenue rouge, la centaine de femmes n'a eu de cesse d'encourager l'équipe unifiée, même lorsque le score ne laissait planer aucun doute sur l'issue du match. Chorégraphies, chants, drapeaux agités, les supportrices modèles ont fait honneur à la rigueur extrême de leur chef d'état. Les mauvaises langues insinueront que la discipline affichée en tribunes n'aurait pas fait de mal sur la glace pour la formation asiatique.

Car, d'un point de vue sportif, ce Suisse-Corée fut déséquilibré et peu emballant du début à la fin. Face à des adversaires limitées dans tous les secteurs du jeu, les Suissesses ont pris leurs marques avant de sanctionner les multiples erreurs coréennes. La seule action dangereuse des Coréennes est intervenue à 0-0 avec un tir qui a attrapé la transversale d'une Florence Schelling ayant dû parfois lutter pour ne pas s'endormir devant ses buts. Dans ce contexte particulier, Alina Müller a parfaitement tenu son rôle de leader technique. La soeur du défenseur des New Jersey Devils Mirco Müller a inscrit les quatre (!) premiers buts helvétiques. La plus jeune médaillée suisse de l'histoire des Jeux d'hiver aurait pu en ajouter d'autres, mais elle n'a pas toujours de la chance dans ses initiatives. Phoebe Stänz et Lara Stalder ont inscrit les autres buts suisses.

Prochain défi au programme pour la Suisse, un match déjà décisif face au Japon lundi 12 février. Si les filles de Daniela Diaz l'emportent, elles seront qualifiées pour les quarts de finale, puisque la Suède a battu le Japon 2-1 lors du match d'ouverture.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS