L'équipe de Suisse est plutôt bien embarquée dans sa quête d'une qualification pour la Coupe du monde dames. Alisha Lehmann égalisé deux fois contre la Belgique en demi-finale aller des barrages.

Si vendredi la Suisse a conservé toutes ses chances pour accéder à la Coupe du monde, elle doit une fière chandelle à la jeune (19 ans) joueuse de West Ham, entrée à la pause pour Ismaili. Lehmann a inscrit le 1-1 (même si cette réussite est officiellement un autogoal belge), puis le 2-2 face à une très bonne Belgique.

Pourtant, à Louvain, les joueuses de Martina Voss-Tecklenburg ont montré bien des carences. Elles ont encaissé un but de Cayman dès la 5e minute, à la suite d'un ballon mal renvoyé par la défense.

Ramona Bachmann a bien eu une occasion en or au quart d'heure, mais elle oubliait complètement deux partenaires en retrait. Heureusement, elle s'est rattrapée à la 55e minute, lorsqu'elle n'oubliait pas Lehmann. Et, à la 87e minute, alors que les Belges avaient une nouvelle fois marqué (frappe des 25 mètres de De Neve à la 60e), le duo a remis ça. Même passeuse, même buteuse pour une réalisation beaucoup plus propre cette fois-ci.

Retour mardi

Avec ce 2-2, la Suisse s'en sort particulièrement bien avant le match retour de mardi (19h00 à Bienne). Car force est d'admettre que c'est la Belgique qui a longtemps maîtrisé la partie. Lorsqu'il a fallu accélérer, elle a su le faire, comme sur le 2-1. Et lorsqu'il a fallu temporiser, en laissant l'initiative à la Suisse, les Belges ont profité de leurs transitions offensives pour mettre en évidence les carences helvétiques dans la gestion de la profondeur à défendre. Sans conséquence, heureusement.

Mais il faudra afficher bien plus d'assurance pour espérer passer ce tour-là, ainsi que le suivant (contre les Pays-Bas ou le Danemark) qualificatif pour la Coupe du monde.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.