Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'engagement de travailleurs de plus de 45 ans impose de lever certains obstacles administratifs. Tel est le constat que les dirigeants de la firme zurichoise Lenzlinger Söhne ont transmis au ministre helvétique de l'économie Johann Schneider-Ammann.

Le chef du Département fédéral de l'économie et de la formation (DEFR) s'est rendu jeudi à Näniken, dans l'Oberland zurichois, où l'entreprise familiale, spécialisée dans les revêtements de sols, emploie 250 personnes, dont 110 de plus 45 ans. La visite, effectuée avec le président de l'Union patronale suisse Valentin Vogt, avait pour objet une discussion sur le thème "employés plus âgés".

Johann Schneider-Ammann s'est dit "impressionné" par le modèle mis en place, a indiqué à l'ats une porte-parole du DEFR. La société a même été élevée au rang d'"exemple de bonne pratique" par l'Union patronale suisse.

Savoir-faire et expérience

Dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre, Lenzlinger Söhne mise sur le savoir-faire et l'expérience professionnelle, selon ses copropriétaires, Karin Lenzlinger Diedenhofer et Annette Lenzlinger Vandebroek. La firme compte ainsi de nombreux quinquagénaires parmi ses employés. Et lors de périodes de forte demande, elle recrute même des travailleurs de plus de 65 ans pour disposer d'assez de personnel qualifié.

Johann Schneider-Ammann s'est déclaré favorable à l'encouragement d'une telle pratique, pour laquelle une étroite collaboration entre l'ensemble des acteurs - employeur, employés et syndicats - est nécessaire. Une formation continue doit aussi pouvoir être dispensée.

Les faits montrent pourtant que les employés plus âgés sont souvent touchés par des licenciements, a relevé le chef du DEFR. Et une fois au chômage, cette catégorie rencontre davantage de difficultés à retrouver un emploi que les plus jeunes. "Nous avons besoin de travailleurs plus âgés, dont l'expérience s'avère précieuse pour les entreprises".

ATS