Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice allemande a annoncé jeudi l'arrestation de l'auteur présumé d'un incendie dans un futur foyer de demandeurs d'asile qui avait été la cible des néonazis. L'acte criminel avait provoqué un vif débat en Allemagne au printemps.

Un mandat d'arrêt avait été émis contre un homme soupçonné d'avoir volontairement mis le feu à un bâtiment qui devait abriter une quarantaine de demandeurs d'asile à Tröglitz, a déclaré la procureure Heike Geyer.

Elle n'a fourni aucune autre précision sur l'auteur présumé des faits. Cet incendie dans la nuit du 4 avril avait suscité un vif débat, notamment parce qu'il était intervenu après la démission du maire. L'édile se disait menacé par des néonazis.

En annonçant son retrait, il avait déploré le manque de soutien politique et institutionnel allemand. Le maire avait indiqué avoir été menacé par des extrémistes depuis qu'il avait accepté d'accueillir une quarantaine de réfugiés dans un bâtiment inoccupé de sa commune.

Finalement, Tröglitz a décidé d'accueillir quand même des réfugiés. Trois familles sont arrivées, sous escorte policière, en juin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS