Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Je déclare par la présente renoncer à mon entrée au gouvernement", a dit le SPD Martin Schulz dans un communiqué, alors qu'il avait revendiqué le poste de chef de la diplomatie mercredi, dans le cadre d'un accord de coalition avec Angela Merkel.

Keystone/EPA/ALEXANDER BECHER

(sda-ats)

Le chef du parti social-démocrate (SPD) allemand Martin Schulz a annoncé vendredi renoncer à devenir ministre des Affaires étrangères dans le prochain gouvernement d'Angela Merkel. Il s'agit là du dernier épisode en date de l'imbroglio politique en Allemagne.

L'ancien président du Parlement européen craint que la polémique suscitée par son entrée au gouvernement au sein du SPD ne pèse sur le vote des 464'000 adhérents du parti, qui doivent avaliser, ou non, l'accord de coalition conclu avec les conservateurs.

"Je déclare par la présente renoncer à mon entrée au gouvernement", dit-il dans un communiqué. "J'espère par la même occasion que cela mettra fin aux débats au sein du SPD", ajoute M. Schulz.

Martin Schulz, qui avait dans un premier temps déclaré qu'il ne voulait pas intégrer le gouvernement d'Angela Merkel, avait finalement indiqué mercredi qu'il voulait prendre la tête du ministère des Affaires étrangères, dans le cadre d'un accord de coalition avec la chancelière.

Le ministre sortant, Sigmar Gabriel (SPD), n'a pas caché son mécontentement, estimant que son travail n'avait pas été reconnu à sa juste valeur et dénonçant un "manque de respect".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS