Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de personnes ont défilé lundi dans les rues de plusieurs villes d'Allemagne pour dire non à Pegida. A Dresde, fief du mouvement contre l'"islamisation", un grand concert "pour une société ouverte" a réuni plusieurs dizaines de milliers de spectateurs.

Dans le même temps, les déclinaisons locales de Pegida ("patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident"), avaient aussi appelé leurs partisans à manifester dans quelques villes. Mais ils ont beaucoup moins mobilisé que leurs opposants, ce qui confirme les difficultés du mouvement à s'implanter ailleurs qu'à Dresde.

A Brême (nord), 7000 personnes ont manifesté pour une société ouverte et tolérante. Ils étaient un millier à Karlsruhe (sud-ouest), selon l'agence allemande de presse dpa.

A Francfort, les Pegida étaient ainsi à peine une centaine, contre 4500 contre-manifestants, a indiqué la police locale sur son compte Twitter.

Deux fois plus de contre-manifestants à Berlin

A Berlin, "Bärgida" a rassemblé 550 personnes, a écrit le quotidien "Berliner Zeitung", alors que les organisateurs en avaient annoncé un millier. En face, toujours selon le quotidien, un millier de contre-manifestants antiracistes ont battu le pavé.

A Hanovre (nord), les "Hagida" étaient à peine 150 tandis qu'à Cassel (centre), "Kagida" a rassemblé 120 personnes face à 300 contre-manifestants, d'après les médias locaux.

Et à Dresde, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont assisté à un concert géant pour une ville "ouverte et multicolore", donné devant l'église Frauenkirche.

Ce concert s'est déroulé au lendemain d'une manifestation Pegida à Dresde qui a réuni environ 17'000 personnes. Ce chiffre est en baisse sensible depuis le précédent rassemblement, le 12 janvier, auquel avaient participé 25'000 personnes, un record depuis le déclenchement, à la fin octobre, de ce mouvement qui s'oppose à une prétendue "islamisation" de l'Allemagne et de "l'Occident" et réclame une politique d'asile beaucoup plus restrictive.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS