Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dernier convoi de déchets nucléaires allemands, en provenance de France, est arrivé au milieu de la nuit de dimanche à lundi à son terminus ferroviaire à Dannenberg, dans le nord de l'Allemagne. Lundi, les onze conteneurs seront chargés sur des camions, une opération qui peut durer entre 12 et 15 heures.

Le train est arrivé à la station de déchargement de Dannenberg, plus de 109 heures après son départ de Valognes, en France, ce qui constitue d'ores et déjà un record parmi les treize convois partis depuis 1995 de la France vers Gorleben, en Allemagne.

Les camions devront ensuite parcourir à vitesse réduite une vingtaine de kilomètres qui les séparent de l'ancienne mine de sel de Gorleben, reconvertie en site temporaire de stockage pour les résidus hautement radioactifs.

Le transport en camion devrait lui aussi trouver sur son chemin nombre d'obstacles. Un millier de personnes sont déjà installées aux abords immédiats du site de Gorleben.

ATS