Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berlin - Le fisc allemand a récupéré cette année 1,6 milliard d'euros auprès de fraudeurs, grâce à l'achat de données volées identifiant des Allemands qui ont clandestinement placé des avoirs dans des banques au Liechtenstein et en Suisse. C'est ce que rapporte le magazine "Spiegel" à paraître lundi.
Et le fisc prévoit encore des rentrées supplémentaires d'environ 200 millions d'euros l'an prochain. L'Allemagne s'est lancée ces dernières années dans une croisade contre l'évasion fiscale, en utilisant des données bancaires en provenance du Liechtenstein mais aussi de Suisse, ce qui avait engendré des crises diplomatiques avec ces deux pays.
Un CD-Rom en provenance du Liechtenstein avait été acheté pour 5 millions d'euros en 2008, et avait conduit à l'arrestation spectaculaire de l'ancien patron de la poste allemande, Klaus Zumwinkel, pour fraude fiscale. L'an dernier, les autorités allemandes ont obtenu contre rétribution des listes de clients de banques suisses.
Fin novembre, la Cour constitutionnelle allemande a validé le principe de l'utilisation de ces données volées pour traquer les fraudeurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS