Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ils ont 20 ou 21 ans, certains jouent déjà dans les plus grands clubs, plusieurs viennent d'être finalistes aux JO. Joachim Löw fait éclore doucement une génération dorée.

Dimanche soir, pour le premier match qualificatif de la Coupe du monde 2018 en Norvège, quelques-uns seront de la partie. Des noms déjà connus ? Kimmich (Bayern), 21 ans, Sané (Manchester City), 20 ans, Weigl (Dortmund), 20 ans. Des noms qui vont l'être ? Süle, Meyer, Brandt, médaillés d'argent à Rio et titularisés mercredi soir en match amical contre la Finlande (2-0).

Löw est un homme qui voit loin. Les cadres de l'équipe championne du monde en 2014 commencent à prendre leur retraite: Lahm, Mertesacker, Podolski, Klose, Schweinsteiger, ont déjà renoncé à porter le maillot de l'équipe nationale.

Depuis deux ans, le coach a donné les clés du jeu à une autre génération, en pleine force de l'âge: Müller et Kroos, 26 ans, Boateng, Hummels et Özil, 27 ans, jeunes encore mais ayant déjà connu tous les sommets du football ou presque. Khedira, avec ses 29 ans, et Neuer, le trentenaire, feraient presque figure d'ancêtres !

C'est autour de ce noyau de stars que Löw commence à agglomérer les petits jeunes. Kimmich, Sané et Weigl étaient tous les trois dans le groupe qui a atteint la demi-finale de l'Euro 2016 (défaite contre la France 0-2).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS