Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux nouveaux incidents visant des centres de réfugiés ont eu lieu entre mardi et mercredi dans l'est de l'Allemagne, sans faire de blessé, selon la police. Ceci à quelques heures d'une visite, mercredi, de la chancelière Angela Merkel, à Heidenau.

Le centre visité par la chancelière allemande a été le théâtre, le week-end dernier, de violents affrontements entre policiers et manifestants d'extrême droite.

A Leipzig, en pleine nuit, un "inconnu a lancé un engin incendiaire à travers la fenêtre ouverte d'un bâtiment" vide, qui devait accueillir à partir de mercredi quelque 56 demandeurs d'asile, a indiqué la police locale dans un communiqué. Un témoin a immédiatement alerté les pompiers qui ont pu empêcher le feu de se propager, a-t-on précisé de même source, ajoutant que seul un matelas se trouvant dans la pièce où l'engin a été lancé a été brûlé.

Par ailleurs, mardi soir, deux hommes fortement alcoolisés se sont introduits, armés d'un couteau, dans un centre d'accueil à Parchim (nord-est), a indiqué la police dans un communiqué. Plusieurs réfugiés qui se trouvaient à l'extérieur du bâtiment ont eu le temps de se mettre à l'abri et de prévenir le personnel de surveillance.

Les deux hommes ont pris la fuite, mais ils ont été interpellés. Ils sont poursuivis pour violation de domicile et infraction à la législation sur les armes.

ATS