Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berlin - Des grèves d'avertissement ont fortement perturbé le trafic ferroviaire en Allemagne mardi, tout particulièrement les liaisons régionales. Les cheminots veulent faire monter la pression alors que des négociations sur une nouvelle grille salariale sont au point mort.
Les débrayages, qui touchaient la compagnie publique Deutsche Bahn et six opérateurs privés plus petits, ont commencé dans la nuit et duré jusqu'en fin de matinée. 1700 cheminots y ont participé, selon les deux syndicats qui ont appelé à débrayer, GDBA et Transnet.
"Plusieurs centaines de milliers de passagers ont été affectés", a indiqué Deutsche Bahn dans un communiqué, principalement en Bavière (sud), en Hesse, la région autour de la capitale financière Francfort (ouest), et en Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest), la région la plus peuplée d'Allemagne qui abrite les grandes villes de Cologne et Düsseldorf.
Deutsche Bahn transporte environ cinq millions de passagers par jour sur ses lignes régionales.
Les perturbations devaient se prolonger jusque dans la soirée, surtout sur les grandes lignes, a prévenu Deutsche Bahn, qui juge ces grèves "inappropriées et hors de proportion".
GDBA et Transnet veulent faire monter la pression alors que les négociations pour une grille salariale unique pour tous les salariés du secteur ferroviaire, qu'ils travaillent pour la compagnie publique Deutsche Bahn ou pour les compagnies privées concurrentes, sont dans l'impasse.
Les syndicats s'inquiètent de voir les compagnies privées, qui payent moins leurs salariés, rafler des contrats pour des liaisons régionales au détriment de Deutsche Bahn. Ils critiquent aussi l'attitude de la compagnie publique, qui selon eux profiterait du système via des filiales à bas salaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS