Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Allyson Felix, une fois encore, aura collectionné les médailles aux Championnats du monde.

Troisième du 400 m mercredi à Londres, elle a conquis ce week-end deux titres avec les relais des Etats-Unis, sur 4 x 100 m et 4 x 400 m. Cela porte son total à 16 podiums aux Mondiaux depuis 2005, un record.

Le relais américain 4 x 400 m (Quanera Hayes, Felix, Shakima Wimbley, Phyllis Francis) s'est imposé en 3'19''25, très loin devant la Grande-Bretagne, à six secondes, et la Pologne. Felix, sur le 2e relais, a creusé un écart énorme.

De fait, la Californienne n'en finit pas de marquer les rendez-vous planétaires de son empreinte. A sa manière, discrète, mais avec une aisance et une régularité incomparables. Avec seize podiums en tout, elle compte deux médailles mondiales de plus que les Jamaïcains Usain Bolt et Merlene Ottey, qui la suivent dans ce classement. Et onze de ces "breloques" sont en or, la plupart en relais (7).

Felix a été sacrée quatre fois en individuel: trois fois sur 200 m et une fois sur 400 m. Elle peut s'illustrer aussi sur 100 m (record à 10''89), une polyvalence qui mériterait plus grande notoriété encore, mais la reine reste souvent un peu dans l'ombre du sprint masculin.

Son premier sacre date des Mondiaux de Helsinki en 2005, sur le demi-tour de piste. Felix est aujourd'hui ambassadrice de l'organisation de Los Angeles pour les JO de 2028, mais elle n'en a pas fini avec la compétition. La championne de 32 ans a annoncé cette semaine vouloir poursuivre sa carrière, et sans doute sa moisson, jusqu'aux JO de Tokyo en 2020.

Elle compte déjà neuf médailles olympiques, dont six en or.

ATS